Présentation sur la CAQ et le Parti Libéral

 

Lors de l’assemblée générale du 18 avril dernier, nous vous avons fait une présentation sur les partis politiques de la CAQ et le Parti Libéral. Nous avons voulu résumer en quelques lignes les différentes promesses électorales des 2 partis. Nous avons également trouvé de l’information tirée d’articles de journaux et blogs.

CAQ – Coallition Avenir Québec

Ce qui semble bon...

  1. Révision du mode de financement pour consolider les CÉGEPS en région et contrer l’exode des jeunes. Mise en place d’incitatifs pour la formation continue. Tabler sur les Centres collégiaux de transferts technologiques pour faire des CÉGEPS des pôles de développement économique régionaux.
  2. Promet un conseil des ministres paritaires.
  3. La CAQ croit que l’école devrait être obligatoire jusqu’à l’obtention d’un diplôme ou jusqu’à l’âge de 18 ans. L’idée n’est pas d’obliger un jeune à rester sur les bancs de l’école, mais de lui offrir jusqu’à l’âge de 18 ans un encadrement en fonction de ses besoins afin qu’il puisse recevoir les meilleurs conseils possibles pour son avenir et des services adaptés pour surmonter les difficultés qui l’incitent à vouloir décrocher.
  4. Créer un taux unique de taxes scolaires (baisse des taxes) en baissant le salaire des médecins spécialistes.

Sources:

https://coalitionavenirquebec.org/fr/ 

Ce qui semble moins bon…

  1. Réduire la taille de l’État en privatisant nos programmes sociaux, comme les garderies et la santé, et nos instruments collectifs comme la SAQ. Abolir les agences de santé et les commissions scolaires.
  2. La CAQ veut limiter le nombre d’immigrants, alors qu’il y a des pénuries de main-d’oeuvre et que la population vieillit. Leur faire passer un test des valeurs.
  3. La Coalition Avenir Québec compte également maintenir au niveau actuel le nombre total d’employés de la grande fonction publique. Pour y arriver, nous profiterons des départs à la retraite des fonctionnaires de la grande fonction publique afin de diminuer les postes de nature administrative et augmenter les ressources qui offrent des services directs à la population, notamment en santé et en éducation.
  4. Dans les 100 premiers jours (3 mois), un gouvernement caquiste adopterait trois mesures pour encadrer le fonctionnement des syndicats.
  • Les syndicats devraient divulguer leurs états financiers
  • Modifier Code du travail pour instaurer le vote secret pour les accréditations
  • Empêcher les regroupements de travailleurs d’utiliser les cotisations prélevées par la Formule Rand

Sources:

http://www.lesaffaires.com/secteurs-d-activite/gouvernement/la-caq-veut-moderniser-les-syndicats/567069

 

Part Libéral

Ce qui semble bon...

  1. Investissements additionnels de 500 millions de dollars à la réussite en matière d’éducation et d’enseignement supérieur.
  2. Réinvestissement en éducation : Ajout de près de 900 ressources en services directs aux élèves (enseignants, employés de soutien et professionnels)…
  3. 700 M$ dans les infrastructures scolaires…
  4. Appuyer les centres collégiaux de transfert de technologie (16 millions de dollars).
  5. Renforcer les liens entre le réseau de l’éducation et les entreprises afin de mieux répondre aux besoins du marché du travail (80 millions de dollars
  6. Refonte de la loi sur les normes du travail (salaire min. à 12,45$ en 2020).
  7. Loi-cadre sur la conciliation famille-travail-étude
  8. Réglementer les agences de placements.

Sources:

Ce qui semble moins bon…

  1. Le Parti libéral du Québec est le parti du patronat. C’est le parti politique au Québec qui recueille toujours le plus de fonds de l’establishment, qui compte le plus de députés et de ministres issus du privé -qui retournent au privé après leur service politique-, qui dénombre le plus de lobbyistes et qui était le parti le plus prisé par les corrupteurs.
  2. Les syndicats déforment la réalité déplore Québec [Le PLQ]» (Le Devoir, 16 janvier 2015). Les syndicats sont tout le contraire du patronat qui dit toujours la vérité? Même les corrupteurs ne mentent jamais… selon les libéraux, ils tiennent la population et les parents en otage. Jamais les grosses entreprises comme les pétrolières, les pharmaceutiques, les banques, les forestières et les mines ne font ça. Mais les pharmaceutiques qui provoquent des pénuries organisées de médicaments contre le cancer en vue de faire exploser les prix ne tiennent pas du tout en otage la population et les malades? Et Bombardier, les alumineries, Jean Coutu, etc. qui menacent toujours de «flyer» s’ils n’ont pas leurs bonbons?
  3. Le Devoir juin 2013 : La collusion et la corruption au Québec pratiquées par les entreprises a coûté aux contribuables québécois entre 30 et 50 milliards de dollars.
  4. Oh, jamais les ministres libéraux ne vont parler, contrairement à Québec solidaire et au Parti québécois, devant des groupes de citoyens, des organisations syndicales et écologistes, des regroupements de démunis, d’enseignants, d’infirmiers, de travailleurs municipaux, à ses propres commis gouvernementaux.

Sources:

http://www.journaldemontreal.com/2017/10/19/plq-plus-serviable-avec-lestablishment-quavec-les-tacherons